Quelles sont les conditions d’exercice du droit de préemption ?

Les conditions d’exercice du droit de préemption consiste en ce que le bien préempté se situe sur une zone préalablement définie par délibération de la commune comme étant une zone à préempter. Par ailleurs, ce droit de préemption doit avoir pour seul objectif des travaux d’aménagement urbain d’intérêt général. A ce titre, l’ancien propriétaire ainsi que l’acquéreur écarté ont le droit d’être attentifs à ce que l’objectif évoqué pour l’exercice du  droit de préemption a bien été respecté.